mercredi 25 octobre 2017

Lila et la corneille - Gabrielle Grimard




Titre: Lila et la corneille 
Auteure et illustratrice: Gabrielle Grimard 
Éditeur: Scholastic 
Genre: Album 4 ans + 
Parution: Octobre 2017











Gabrielle Grimard a illustré, avec brio, plusieurs albums jeunesse comme Le monde fabuleux de M. Fred, L'arbre au cœur brisé et Les mots volés. Lila et la corneille est son premier album en tant qu'auteure-illustratrice et c'est un bonheur de découvrir ce côté d'elle puisque son texte est aussi superbe que ses illustrations. C'est l'histoire de Lila qui arrive dans un nouveau quartier. Lors de sa première journée d'école, elle est si fébrile et excitée à l'idée de se faire de nouveaux amis qu’elle est loin d’imaginer ce qui l’attend. Un élève de la classe, Nathan, ne se gêne pas pour pointer du doigt les différences de Lila. Jour après jour, elle a beau essayer de cacher ses particularités qui déplaisent tant à Nathan, mais ce dernier trouve toujours quelque chose à ajouter. 

Ce texte touchant expose deux sujets sensibles et bien importants. Pour commencer, l'intimidation est abordée avec l'attitude de Nathan, les réactions des autres élèves et le retrait de Lila. J'adore ce genre de livres qui sont porteur de beaux messages et qui nous ouvrent la porte pour prendre le temps de questionner les enfants. "Qu'est-ce que tu ferais, toi, si une telle situation arrivait?" "Comment se sent Lila, d'après toi?" "Qu'est-ce qui pourrait lui donner le sourire?" 

L'auteure met bien l'emphase sur les émotions de la jeune fille qui vit de l'excitation, de la peine, de la honte, de la colère et du bien-être. Et, tout cela est très bien exprimé avec le choix des mots et les illustrations. Les postures de Lila, son comportement, ses larmes et les expressions de son visage viennent appuyer parfaitement le texte et démontrer l’amplitude de la situation. De plus, le décor de l'histoire, soit la cour de l'école, ajoute un côté réaliste au récit pour le jeune qui risque fort de s'y reconnaître puisqu’il y passe une grande partie de son temps.

Avec une finale si brillante, l'auteure nous amène sur le thème de l'acceptation de soi. Grâce à une curieuse rencontre et une idée géniale qui s'en découle, Lila se redresse les manches pour épater les élèves de sa classe. Un petit sentiment de fierté; c'est ce que j'ai ressenti face à cette belle scène émouvante. Celle de voir que la petite a su s'accepter et, plus encore, prendre les défauts que l'on lui a attribués, ses particularités pointées du doigt, pour en faire quelque chose de majestueux et de grandiose.

"Au début, je n'aimais pas le livre parce que Nathan n'arrêtait pas d'être méchant, 
mais après j'ai aimé ça parce que les enfants s'aimaient bien" 
- Alyson, 7 ans






Merci à Scholastic
pour ce beau texte








Publication du journal




Aucun commentaire:

Publier un commentaire