lundi 12 novembre 2018

J'apprends à être attentif - Alain Sotto & Varinia Oberto




Collection: Le bien-être des petits 
Titre: J'apprends à être attentif
Auteurs: Alain Sotto & Varinia Oberto
Éditeur: Nathan
Genre: Album 5 +
Distributeur: Interforum Editis Canada
Parution: Mai 2018








Les auteurs de ce livre proposent une approche ludique, un voyage féerique à travers une forêt, pour outiller les jeunes et leurs parents face à leur inattention. Cet album amène aussi l’enfant à développer sa mémoire, sa concentration, son imagination, sa visualisation et sa capacité à se calmer. Alain Sotto et Varinia Oberto présentent plusieurs petites activités concrètes, et ils invitent les enfants à les reproduire dans leur vie, au quotidien.

L'activité que je préfère dans cet album est celle de l'étoile filante, et elle vise la relaxation. L’objectif est alors d’imaginer cette petite chose brillante parcourir notre corps d’un membre à l’autre. Aussi, j’aime beaucoup l'idée d’apprendre à construire sa propre bulle de paix pour diminuer les sons qui nous entourent et, ainsi, augmenter sa concentration. C'est une visualisation très utile pour les moments passés en classe, pour les quelques minutes de devoirs à la maison ou encore pendant la pratique de certains sports. De ce fait, ce livre sensibilise l'enfant sur l'espace (la bulle) et la concentration de tout un chacun, et l’apporte à respecter les autres. Pendant la promenade au centre de cette forêt, une double page est réservée aux émotions négatives qui doivent être évacuées. Quelques fois, des idées pour varier l’activité sont énoncées dans le bas des pages.




Le mot « concentration » est parfois un terme flou pour les enfants. Les auteurs de cet album magnifique suggèrent des moyens concrets et efficaces pour atteindre cet état. Ils sont simples, bien vulgarisés et imagés de façon à permettre une bonne compréhension chez les jeunes. Les auteurs racontent une véritable histoire dans laquelle le lecteur est le héros. C'est une mise en scène très astucieuse et intelligente pour garder l'intérêt des enfants.






pour cette belle promenade



vendredi 9 novembre 2018

Pas encore une princesse - Lou Beauchesne




Titre: Pas encore une princesse 
Auteure: Lou Beauchesne 
Illustratrice: Annie Rodrigue
Éditeur: Druide
Genre: Album 4 ans + 
Parution: Octobre 2018










Cette histoire est tout simplement exquise. La trame est originale et le personnage de la fillette, si bien modelé par l'auteure et l'illustratrice, est tellement attachant. Personnellement, cette histoire est un réel bonheur à raconter à haute voix. Juste de prononcer le prénom de Granita Vanderschmukvargen, avec un ton et un accent spécial, est un plaisir en bouche. Ma fille m'a même demandé si je l'avais inventé! Chaque fois que je le lisais, mes trois enfants étaient autant amusés que moi.

Granita a de drôles de réactions ainsi qu'une expression plutôt rigolote. Sacramouille et Schnoutenflouk sont deux mots qui nous ont bien fait rire. Le ton est divertissant et les péripéties sont cocasses. De son côté, la petite fille est un personnage haut en couleur. De nombreux qualificatifs lui collent à la peau: charmante, adorable et coquette en sont que quelques-uns. Son énergie débordante et sa joie contagieuse donnent un personnage tout à fait rafraîchissant. Aussi, sa taille minuscule lui confère un petit quelque chose de mignon. Cette petite fille, parfaitement exubérante, qui sait exactement ce qu'elle veut, est un de mes personnages préférés d'albums jeunesse. Elle est si plaisante à personnifier. 

Le visuel est aussi très intéressant. L'illustratrice a pondu quelque chose de tout simplement unique et magnifique en jouant avec une seule couleur, le bleu, qui se décline en plusieurs tons. Habituellement non friande des fins ouvertes, celle-ci m'a bien plu: elle nous permet d'ajouter notre propre grain de sel à cette histoire et de jouer un peu, nous aussi, les auteurs, d'émettre nos hypothèses et de partager nos idées. Une agréable histoire sur le syndrome de la page blanche. 


Fiche pédagogique, disponible ici: X




pour cette délicieuse histoire  


mardi 6 novembre 2018

Ce n'est pas comme ça qu'on joue au hockey - Andrée Poulin





Titre: Ce n'est pas comme ça qu'on joue au hockey
Auteure: Andrée Poulin 
Illustrateur: Félix Girard
Éditeur: Québec Amérique
Genre: Album / Biographie 3 ans + 
Parution: Octobre 2018













Mes enfants et moi sommes débutants en termes d'albums jeunesse biographiques, et je dois dire que j'adore ça. De plus, je ne suis pas une grande fan de hockey. À vrai dire, nous ne suivons pas du tout ce sport à la télé, excepté pendant les Jeux olympiques, et, pourtant, nous avons tous trouvé cette histoire inspirante. Le récit de ce petit garçon, devenu un grand gardien de but, a déclenché, tout au long des pages, plusieurs commentaires et de fortes réactions du côté de mes enfants.




Dès la première page, j'ai été captivée et séduite par la beauté des illustrations, la finesse des traits, les expressions des personnages, les détails, mais, surtout, les couleurs utilisées. Les scènes qui se passent à l'extérieur sont vivantes. Le vert, l'ocre et le bleu sont éclatants. Cet album rend hommage à Jacques Plante, ce joueur exceptionnel qui a tant apporté au hockey, autant pour ses performances sportives que pour le fait d'avoir changé la vision des gens vis-à-vis cette invention ingénieuse, le masque de hockey, qui a probablement sauvé plusieurs joueurs d'une quantité incroyable de blessures. Malgré les moqueries et l'intimidation qu'il subissait à chacune des parties pendant lesquelles il portait son masque, il s'entêtait à vouloir le garder, à priorisé sa sécurité. Un avancement grandiose pour ce sport. Pour que les choses changent, peu importe dans quel domaine, il suffit qu'une seule personne y croit, et c'est exactement ce qu'a fait Jacques Plante.


"Si tu sautais d'un avion sans parachute,
est-ce que ça prouverait que tu es brave?"


Ce n'est pas comme ça qu'on joue au hockey est une histoire à saveur biographique pour souligner un des grands joueurs de ce sport. Une dernière page souligne les bons coups de Jacques Plante: le nombre de coupes Stanley et de trophées qu'il a aidé à remporter. Un album pour tous les amateurs de hockey, mais aussi pour tous ceux qui, parfois, ont une idée divergente ou une façon de voir les choses différentes des autres. 



* Une fiche pédagogique est disponible sur le site de Québec Amérique: X


De la même auteure:
Mon papa ne pue pas: X
Mon papa ne pleure pas: X
Merci à Québec Amérique 
pour cette belle leçon de vie








vendredi 2 novembre 2018

L'escouade FLO - T1 & T2 - Catherine Roussel

Collection: Roche, papier, ciseau
Série: Escouade FLO 
Titre: Le mystérieux vol
         Panique à l'aréna
Auteure: Catherine Roussel 
Illustratrice: Manuelle Côté
Éditeur: Boomerang
Genre: Roman dont tu es le héros - 7 ans
Parution: Juin et octobre 2018








Le nom de l'escouade est relié à la première lettre du prénom de chacun des membres. Ma grande était contente de venir me voir et de m'expliquer le lien; cela l'a même aidé à mémoriser les prénoms des trois personnages principaux: Filo, Laurie et Octavus. Ce dernier a un drôle de rôle: renifleur professionnel. Âgé de huit ans, il est en garde partagée chez Filo et Laurie, qui le traîne partout avec eux. 

J'ai bien aimé que Filo exprime clairement sa peur, comme quoi il n'y a pas de honte à en avoir. Les expressions sont parfois cocasses, surtout celles utilisant des jeux de mots bien pensés. Aussi, les hypothèses sont quelques fois abracadabrantes et cela donne un récit particulièrement amusant. Un petit détail dans chacun des livres m'a cependant déçue. Dans le premier, on découvre le coupable, mais on ne connait pas vraiment la raison qui l'a poussé à voler les crayons. Dans le second, les fantômes sont de potentiels coupables, mais ils le sont aussi dans le premier tome. Cela donne une impression de déjà-vu. D'autant plus qu'il y a davantage de chemins, de choix et de bifurcations dans le premier: c'est d'ailleurs la raison pour laquelle il est mon préféré.  

La mise en page est vraiment belle. De beaux détails ajoutent un petit quelque chose supplémentaire dont les petits poissons qui entourent les chiffres des pages. Les numéros de chapitres, quant à eux, sont bien visibles, dans le coin droit des pages, et permettent de se repérer facilement: très pratique pour un livre dans lequel on doit se promener d'un chapitre à l'autre. C'est une lecture vivante et agréable grâce aux images ainsi qu'aux changements de style et de grosseur d'écriture. Il est intéressant que l'introduction et la mission soient bien amenées et expliquée. Ma grande de huit ans a dévoré les deux tomes en une soirée. 






Merci aux Éditions Boomerang
pour ces aventures     

    

jeudi 1 novembre 2018

Bilan du mois - Octobre 2018



Mon top 3:
Sur le toit du monde - Lucie Bergeron (X)
La petite fille blanche - Lili Chartrand (X)
Dix filles allumées - Laïla Héloua & Corinne De Vailly (X)

Les avis mitigés du mois: ---
Carré - Mac Barnett
Patate pourrie - Ben Clanton

Autres lectures agréables du mois:
Maman a un gros rhume - Claudine Paquet (X)
Sois toi-même - Todd Parr (X)
La maison hantée - Jan Pienkowski (X)
Escouade FLO - T1 & T2 (X)
Pas encore une princesse - Lou Beauchesne (X)
J'apprends à être attentif - Alain Sotto (X)
Lily cherche son chat - Peggy Nille (Àvenir)
Lily mène l'enquête - Peggy Nille (À venir)

Les mini-tuques: 1-2-3 statue!
Les mini-tuques: Le trésor des pirates








Origines des auteurs:
Québec: 7
États-Unis: 3
Pologne: 1
France: 3

Genre lu: 
Mini-roman: 1
Album: 12
Biographie: 1








Bayard:
Division occulte - T1- Olivier Descamps
Prisonniers du gym - Mathieu Fortin
Tache de mayo et graffitis - Émilie Rivard
Le soutermonde - Annie Bacon

Boomerang:
Escouade F.L.O. - T1 - Le mystérieux vol - Catherine Roussel
Escouade F.L.O. - T2 - Panique à l'aréna - Catherine Roussel

FouLire:
Escapades virtuelles - T2 - Jessica Wilcott
La boucle infernale - Jocelyn Boisvert

Guy Saint-Jean:
Histoires du soir pour filles rebelles - T2 - Francesca Cavallo & Elena Favilli

Interforum Editis Canada:
Le jardinier et le roi (Thomas jeunesse)
La maison hantée - Jan Pienkowski (Nathan)
Lily cherche son chat - Peggy Nille (Nathan) 
Lily mène l'enquête - Peggy Nille (Nathan)
Lily en reportage - Peggy Nille (Nathan)

Isatis:
Notre environnement - Jacques Pasquet

Québec Amérique:
Ce n'est pas comme ça qu'on joue au hockey! - Andrée Poulin
La vie secrète - Jennifer McGrath

Scholastic:
L'équipe épique quasi héroïque - Kevin Sylvester
Sous le cimetière - Laura Terry
Anna Swan - Anne Renaud
Tout mélangé - Arree Chung
Bonne nuit, Anne - Kallie George

Virgolia Communication:
Pas encore une princesse - Lou Beauchesne



mardi 30 octobre 2018

Escapades virtuelles - T2 - Descente aux enfers chez les Dieux Grecs - Jessica Wilcott




Série: Escapades virtuelles - T2
Titre: Descente aux enfers chez les Dieux Grecs
Auteure: Jessica Wilcott 
Illustrateur: Jean Morin 
Éditeur: FouLire
Genre: Roman 7 ans + 
Parution: Septembre 2018











Ce que l'on regarde en premier? La page couverture, évidemment! J'adore les détails et, plus précisément, l'encadré avec la recommandation de l'âge qui rappelle les boîtiers des jeux vidéo. Après l'Égypte antique, l'auteure amène le lecteur en Grèce antique. J'adore le concept ainsi que la plume de Jessica Wilcott qui mélange, avec brio, le côté informatif et le côté humoristique. Plusieurs propos drôles et expressions rigolotes font sourire. 

"Kath me regarde comme si j'étais une vieille banane noircie qui arrivait à la fin de sa vie"

Dans ce récit, Kath et Guillaume se retrouvent au Mont Olympe: l'immortalité des dieux est en jeu. Ils doivent absolument récupérer trois fragments de clé pour accéder à l'ambroisie pour, ainsi, les sauver. Ils ne l'auront pas facile puisque, pour cela, ils sont obligés d'affronter Méduse, la femme au regard de pierre, Horace, le cyclope géant, ainsi que Cerbère, le méchant chien à trois têtes. Comparativement au premier tome, le sujet m'a un peu moins interpellée. Cependant, je l'ai trouvé davantage palpitant: une péripétie n'attend pas l'autre. Il n'y a pas de temps mort, que de l'action, du suspense, des imprévus et des solutions. Beaucoup d'informations sont incluses ici et là dont quelques-unes sur les dieux grecs, les guerriers et les Jeux olympiques.



Évidemment, c'est la même formule amusante que dans le tome précédent: une aventure dans un jeu vidéo dont l'avancement est clairement annoncé par les chapitres qui sont, en fait, des numéros de monde. Cette expédition est agrémentée, à la toute fin, d'un clavardage entre Guillaume et Kath qui s'échangent des informations pour approfondir le sujet. Les illustrations de Jean Morin sont géniales, mais il faut dire que je ne suis pas objective pour cinq sous: c'est un de mes illustrateurs québécois préférés. Les personnages et les décors qu'il illustre pour cette histoire font froid dans le dos et créent une belle ambiance de suspense. Une série à faire découvrir à vos petits curieux.





De la même auteure:
Escapades virtuelles - T1: X

Du même illustrateur:
Escapades virtuelles - T1: X
La bande des balafrés - T1: X
La bande des balafrés - T2: X
Mon papa ne pue pas: X
Mon papa ne pleure pas: X
Les Roux (T1 à T3): X

Merci à FouLire  
pour cette escapade



jeudi 25 octobre 2018

La petite fille blanche - Lili Chartrand





Titre: La petite fille blanche
Auteure: Lili Chartrand
Illustratrice: Marie Lafrance 
Éditeur: Québec Amérique 
Genre: Album 4 ans + 
Parution: Septembre 2018












Lili Chartrand est une de nos auteurs chouchous dans notre bibliothèque: les enfants sont toujours réjouis de recevoir un de ses bouquins. Avec cet album, elle présente, encore une fois, un texte sensible et émouvant. Ida est une petite fille toute blanche, de la racine de ses cheveux jusqu'au bout de ses orteils. Très empathique, elle perçoit la douleur des êtres vivants qui l'entourent et elle apaise ceux qui ont un souci de santé, qu’ils soient humains ou animaux. Ces derniers la remercient, à leur tour, par de petites attentions. Ils ont compris que la reconnaissance envers quelqu'un n'a pas besoin d'être grande ni matérielle pour faire du bien et être appréciée: une caresse est aussi quelque chose de réconfortant. Le lien qui s'établit entre Ida et les animaux de la forêt est adorable. Quant aux dessins de Marie Lafrance, ils dépeignent Ida avec une douceur exceptionnelle. Elle semble éphémère, légère, prête à disparaître d'une seconde à l'autre. L’illustratrice a su mettre au monde un personnage qui colle au texte: la représentation est parfaite. 

Ida est une petite fille bien spéciale qui révèle son secret qu'à la toute dernière page. La fin a d'ailleurs semé des exclamations de surprise, mais aussi de compréhension de la part de mes enfants. J'adore les histoires tendres et les dénouements épatants, et j'ai été largement servie. Cet album aborde des sujets qui sont parfois plus délicats. C'est une belle occasion d'initier doucement une discussion sur la maladie et la mort ou encore sur l'entraide et l'empathie. Ou, l'on pourrait tout simplement y voir l'histoire d'une fillette qui sauve un petit garçon, mais, croyez-moi, vous passeriez à côté de quelque chose!




De la même auteure:
L'odyssée de Sirius: X
Une soupe abracadabrante: X
Ding!: X

pour cette douce histoire